150 exposants et pas moins de 20.000 visiteurs se sont presentés au 2ème Salon de l’immobilier et du bâtiment

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

Le salon a constitué désormais un véritable carrefour de rencontres entre les institutionnels et les professionnels du domaine de l’immobilier, du bâtiment et des services. Le Salon de l’Immobilier et du Bâtiment.
« SIMOB Tanger 2017 » s’est tenu à l’espace limitrophe de l’hôtel Tarik, du 13 au 16 Juillet 2017.
Organisé par la Chambre de commerce, de l’Industrie et des Services de la Région de Tanger – Tétouan – Al Hoceima en partenariat avec l’Agence « Mission Conseil ». Capitalisant sur le succès de la 1ere édition « Tanger Bât 2016 » le SIMOB 2017 été un lieu de rencontre par excellence entre les institutionnels et les professionnels dans le domaine du bâtiment (Administrations, Etablissements Publics, Opérateurs Publics et Privés, Producteurs et Fabricants des maté- riaux de construction, Ordres de Maîtrise d’œuvres, Banques, Médias, etc. …).
S’étendant sur plus de 6.000 m2 (contre 3.000 m2 en 2016), cette édition a gardée le même objectif que la précédente, à savoir contribuer à la dynamisation du secteur de l’habitat et de la politique de la ville dans la région.
Avec 150 exposants et pas moins de 20.000 visiteurs se sont presentés au 2ème Salon de l’immobilier et du bâtiment «SIMOB Tanger 2017», du 13 au 16 juillet à Tanger, d’après les organisateurs.
Organisé par la Chambre de commerce, d’industrie et de  services de la régionde Tanger-Tétouan-Al Hoceima (CCISTTA), en collaboration avec le Centre régional d’investissement et en partenariat avec le groupe «Mission Conseil», le salon a constitué désormais un véritable carrefour de rencontres entre les institutionnels et les professionnels du domaine de l’immobilier, du bâtiment et des services, ont pré-cisé les organisateurs lors d’une conférence de presse destinée à la présentation de cet événement.
Selon le président de la CCISTTA, Omar Morro, cette deuxiè- me édition a pour objectif particulier de  booster le secteur de l’immobilier dans la ville, dont les ventes ont enregistré une contraction en raison de plusieurs contraintes, mais entend aussi s’ouvrir à d’autres secteurs en l’occurrence l’industrie et l’artisanat qui profitent d’une place de choix.
« Plusieurs évènements ont eu lieu parallèlement à cette exposition avec pour objectif de promouvoir l’échange d’expériences et l’établissement de partenariats entre les différents opérateurs du secteur, mais aussi de mettre en valeur la nouvelle vocation de la région de Tanger-TétouanAl Hoceima, vouée à devenir un véritable pôle régional attractif de développement socio-économique et une plateforme économique à l’échelle continentale et internationale» d’après AZIZ BOUSLAMTI le management de Mission Conseil.
« SIMOB 2017 offre ainsi aux participants l’occasion d’accompagner l’essor de l’immobilier et du bâtiment et de se tenir informés des opportunités offertes par les projets d’envergure entrepris dans la région, dont la ville nouvelle «Cité Mohammed VI Tanger Tech» et d’autres grands programmes de développement intégré » a-t-il ajouté.
Pour ce, ses dates ont été déplacées sur demande des opérateurs vers le mois de juillet, période où touristes et MRE, principaux clients du secteur, sont présents en nombre à Tanger. En effet, la première édition s’était tenue en avril, ne coïncidant pas de ce fait avec l’été quand le flux de MRE à Tanger est le plus important.
L’édition précédente, plus de 120 exposants ont répondu présent pour cet événement, le premier salon de cette taille consacré aux BTP que connaît la région. L’événement arrive à point nommé pour une région qui a été l’une des pionnières en matière de mise à niveau urbaine dont le dernier chantier a été lancé dernièrement pour Al Hoceima et ses environs.
En tout, c’est une vingtaine de milliards de DH qui ont été investis ou en cours d’exécution sur l’ensemble des noyaux urbains de la Région. Et pour le Simob, il s’agit de capitaliser sur ces investissements publics en encourageant les initiatives privées.
Et pour faciliter leur commercialisation, le Salon se veut une interface de connexion qui a déjà montré son efficacité l’année dernière avec des milliers d’acheteurs rassemblés dans un seul endroit, une aubaine pour les promoteurs de la zone.
En effet, selon un des opérateurs, l’achat d’un bien immeuble est une opération lourde qui requiert plusieurs négociations et une longue réflexion et ce salon devrait aider, certainement, à en réduire les délais.
Plusieurs évènements ont eu lieu parallèlement à cette exposition avec pour objectif de promouvoir l’échange d’expériences et l’établissement de partenariats entre les différents opérateurs du secteur

Partager.

About Author

Votre commentaire